éclaire

éclaire

éclaire [ eklɛr ] n. f.
• av. 1250; de éclairer, parce qu'on tirait de cette plante un collyre
Région. Grande éclaire : chélidoine. ⊗ HOM. Éclair.

éclaire nom féminin (de éclairer) Ouverture pratiquée dans le pont d'un bateau de pêche, pour permettre de jeter le poisson dans la cale. ● éclaire (expressions) nom féminin (de éclairer) Grande éclaire, nom usuel de la chélidoine. ● éclaire (homonymes) nom féminin (de éclairer) éclair adjectif invariable éclair nom masculin éclaire forme conjuguée du verbe éclairer éclairent forme conjuguée du verbe éclairer éclaires forme conjuguée du verbe éclairer

éclairé, ée
adj.
d1./d Qui reçoit de la lumière. Une pièce bien éclairée.
d2./d Fig. Qui a des lumières, des connaissances, de l'expérience. Un esprit éclairé. Un public éclairé.
Par ext. Un avis éclairé.

⇒ÉCLAIRE, subst. fém.
BOT. Éclaire ou grande éclaire. Synon. de chélidoine. Petite éclaire. Synon. de renoncule ficaire. La petite éclaire, la grande éclaire (...) étalaient leurs fleurs (GIONO, Que ma joie demeure, 1935, p. 359).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762-1878. Homon. éclair. Étymol. et Hist. 1. 1re moitié XIIIe s. bot. (Aucassin et Nicolette, éd. M. Roques, XL, 34); 2. 1325 « soupirail » (Arch. JJ 64, f° 1 v° ds GDF.) — 1490 « lucarne » (Béthune, ap. La Fons, Gloss. ms., Bibl. Amiens, ibid.), repris dans une acception spéc. : 1823 « trou dans la table à découper la morue » (BOISTE). Déverbal de éclairer, 1 parce que cette plante avait la réputation d'éclaircir la vue; 2 p. réf. au fait qu'un soupirail ou une lucarne servent à éclairer un endroit. Fréq. abs. littér. :3.

éclaire [eklɛʀ] n. f.
ÉTYM. Av. 1250; déverbal de éclairer : ces plantes avaient la réputation d'améliorer la vue.
Régional. || Grande éclaire : chélidoine (Papavéracées). || Petite éclaire : ficaire, dite aussi éclairette (Renonculacées).
HOM. 1. et 2. Éclair; formes du v. éclairer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • éclairé — éclairé, ée (é klè ré, rée) part. passé. 1°   Qui reçoit une lumière. La terre éclairée par le soleil, par la lune.    Être nourri, logé, éclairé, avoir la nourriture, le logement et l éclairage.    Cet appartement est bien éclairé, mal éclairé,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • éclairé — éclaire [ eklɛr ] n. f. • av. 1250; de éclairer, parce qu on tirait de cette plante un collyre ♦ Région. Grande éclaire : chélidoine. ⊗ HOM. Éclair. ● éclaire nom féminin (de éclairer) Ouverture pratiquée dans le pont d un bateau de pêche, pour… …   Encyclopédie Universelle

  • éclaire — 1. (é klê r ) s. f. L éclaire ou la grande éclaire, la chélidoine des botanistes. Petite éclaire, renoncule ficaire. HISTORIQUE    XVe s. •   Au joly mois que clers ont figure jaulne.... Que l on voit le pré de fleurs repainturé Et ces beaulx… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • éclaire — ÉCLAIRE. s. f. Terme de Botanique. Plante qu on appelle autrement Chélidoine. Il y en a de deux espèces: La grande, dont la racine est grosse comme le petit doigt, fibreuse, rougeâtre en dehors, et jaune en dedans; elle a de grandes propriétés en …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ÉCLAIRE — s. f. Nom vulgaire de la plante que les botanistes nomment Grande chélidoine …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • éclaire — nf. (plante) => Chélidoine …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • DESPOTISME ÉCLAIRÉ — Forgée probablement par des historiens allemands au cours du XIXe siècle, l’expression de «despotisme éclairé» est maintenant consacrée. Celle d’« absolutisme éclairé», comme divers auteurs l’ont fait remarquer, eût été sans doute préférable pour …   Encyclopédie Universelle

  • Consentement eclaire — Consentement éclairé Le consentement du malade aux soins est une obligation consécutive au caractère contractuel de la relation médecin malade. La notion de consentement éclairé, qui implique que le médecin est tenu de présenter clairement au… …   Wikipédia en Français

  • Consentement libre et éclairé — Consentement éclairé Le consentement du malade aux soins est une obligation consécutive au caractère contractuel de la relation médecin malade. La notion de consentement éclairé, qui implique que le médecin est tenu de présenter clairement au… …   Wikipédia en Français

  • Consentement Éclairé — Le consentement du malade aux soins est une obligation consécutive au caractère contractuel de la relation médecin malade. La notion de consentement éclairé, qui implique que le médecin est tenu de présenter clairement au patient tous les risques …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”